Mes propres réserves naturelles | Sur Paysage

1671803373_270-Portefeuilles-4x4-Sur-Paysage

Christophe Noël

Christophe Noël

Je suis un photographe français passionné vivant dans le nord-est de la France, dans une région dépourvue de la plupart des caractéristiques traditionnellement recherchées par les photographes de paysage. C’est peut-être pour cette raison que les artistes qui recherchent les détails surprenants des paysages intimes, plutôt que les vues panoramiques évidentes, sont ceux avec lesquels je me connecte le plus. Par exemple, je trouve le travail de photographes comme Theo Bosboom, Sandra Bartocha ou Hans Strand particulièrement inspirant.

Quand je ne suis pas en train de photographier, je travaille pour une société informatique qui crée des outils pour l’industrie du eLearning.

cn-photos.com

Christophe Noël 4x4

Je me sens chanceux de vivre dans une région avec plusieurs zones naturelles protégées. Dans un rayon de 20 km autour de chez moi, je compte au moins trois réserves naturelles auxquelles je souhaite rendre hommage dans cette sélection. J’ai pris la liberté de les appeler «les miens» car, après tant d’heures passées à les photographier, je n’ai pas encore rencontré d’autre photographe paysagiste ni trouvé d’œuvre significative créée dans ces domaines.

La première réserve naturelle est une ancienne carrière de grès à quelques pas de chez moi. C’est aussi la plus petite : on peut en faire le tour en moins de 10 minutes et manquer l’essentiel de sa beauté quand on est pressé, comme je l’ai fait au départ. C’est devenu mon terrain de jeu photographique pendant le confinement du COVID-19 en 2020, et j’ai maintenant tout un portfolio qui lui est dédié. C’est incroyable tout ce qu’on peut découvrir dans un paysage lorsqu’on s’y immerge assez longtemps.

J’en ai sélectionné deux clichés. Le premier est une petite zone de prairie pionnière rétro-éclairée. J’en ai pris beaucoup de photos, mais une seule fois j’ai eu la chance d’assister à un lever de soleil avec du gel matinal. Le second est un charmille dans toute sa splendeur épanouie, penché devant l’ancien front de taille de la carrière.

J’ai vécu près de dix ans dans le coin avant de découvrir la deuxième réserve, dite « pelouse calcaire ». Peut-être que cela m’a pris si longtemps parce que ce n’est pas très bien entretenu ou promu. C’est dommage, vu la biodiversité qui s’y trouve ; J’ai trouvé des arbres étonnants et de belles taches de couleurs durant l’automne, comme sur le cliché présenté ici. Il m’a fallu une éternité pour organiser le chaos de couleurs et de formes en un tout cohérent, mais je suis ravi du résultat. Veuillez afficher en plein écran pour profiter de tous les détails.

Enfin, je dois traverser la frontière luxembourgeoise pour atteindre la troisième réserve, une ancienne carrière également. C’est le plus grand des trois et possède de multiples sentiers de randonnée et de VTT, ce qui en fait une destination de week-end populaire. La réserve regorge de bouleaux et de prairies pionnières qui prospèrent dans ces conditions difficiles pour la végétation. Le groupe de bouleaux sur cette photo est un de mes endroits préférés où je suis retourné à différentes périodes de l’année : ici, ils sont représentés au début de l’automne.

Ces réserves naturelles me permettent de pratiquer la photographie de paysage toute l’année ; ce sont mes endroits de prédilection lorsque des conditions attractives se présentent. Je trouve très gratifiant de créer des images dont je suis fier dans ces lieux car ils sont si personnels.

Noël 001

Noël 002

Noël 003

Noël 004

Rose Guichard